Kérylos

J’ai eu la chance, cette semaine, de passer 48 h sur la Côte-d’Azur. Le but premier de ce voyage était la découverte d’un jardin emblématique de la Riviera française, chef-d’œuvre de Ferdinand Bac. Mais je ne résiste pas au plaisir de venir partager avec vous une autre découverte, que je préparais depuis des années : celle de la Villa Kérylos à Beaulieu-sur-Mer. Je vous invite à visiter la galerie de photos qui lui est consacrée et que je mets en ligne en même temps que cet article.

Kérylos est le chef-d’œuvre issu de la collaboration de Théodore Reinach (1860-1928), grand érudit et helléniste de renom, et de l’architecte Emmanuel Pontremoli (1865-1956). Le chantier, qui débute en 1902, s’achève en 1908. A partir de cette date, la famille Reinach prendra à la villa Kérylos ses quartiers d’hiver.  Le génie de ces deux hommes a donné naissance à ce lieu éminemment inspiré et unique en son genre. Car il ne s’agit pas, à Kérylos d’un pastiche kitsch à la manière de la maison pompéienne bâtie par le Prince Napoléon-Jérôme Bonaparte (alias Plon-Plon) avenue Montaigne à Paris, mais bien d’un hommage à la civilisation de la Grèce antique, d’une authentique création. Reinach et Pontremoli ne copient pas mais réinventent sans cesse des formes inspirées de la Grèce antique. Chaque détail a été pensé, imaginé et conçu en fonction des critères de la vie moderne, composant ainsi une œuvre totale qui va de la conception de la structure architecturale de la villa à la moindre poignée de porte, aux textiles, au mobilier, au luminaire, aux couverts et à la vaisselle en grès, imaginée par le céramiste Emile Lenoble.

Le programme décoratif est d’une invention sans cesse renouvelée et propose un répertoire de motifs et de formes qui ne se répète jamais. Tout en évoquant à certains moments le langage du mouvement de la Sécession viennoise, il préfigure l’Art Déco dans ses lignes épurées. On est loin du pochoir et des motifs au kilomètre chers au « néos » (gothiques, romans, byzantins, pompéiens, etc.) qui fleurirent au XIXe siècle.

Sans oublier enfin le merveilleux piano-coffre, au clavier escamotable, portant l’inscription, en capitales grecques : ΠΛΕΙΕΛΟΣ ΕΠΟΗΣΕΝ  Pleielos epoesen ; « Pleyel m’a fait », reprenant l’usage des céramistes grecs qui signaient ainsi leur production. On imagine un des membres de la familles Reinach assis à ce piano, s’essayant aux « Danseuses de Delphes » de Debussy, ou interprétant l' »Hymne à Apollon » commandée à Fauré par Théodore Reinach qui l’avait déchiffrée (op. 63 de Gabriel Fauré, 1914).

Je ne peux donc que vous encourager à aller visiter Kérylos, si d’aventure vos pas vous conduisent à Beaulieu ou dans les environs. Vous y serez reçus par un personnel attentif et passionné, qui vous guidera dans votre découverte de ce lieu hors normes, d’une élégance et d’une intelligence qui défient l’espace et le temps.

La Villa Kérylos, propriété de l’Institut de France par la volonté de Théodore Reinach, est gérée par le CMN (Centre des monuments nationaux) depuis 2016.

Impasse Gustave-Eiffel / 06310 Beaulieu-sur-Mer

http://www.villakerylos.fr

A lire :

La Villa Kérylos, Institut de France, Editions du Patrimoine, Centre des monuments nationaux, coll. « Itinéraires », Paris, 2016.

Adrien Goetz, Villa Kérylos, roman, Editions Grasset & Fasquelle, Paris, 2017.

Un introuvable mais magnifiquement documenté, qui m’a été indiqué par le guide conférencier de la Villa :

La Villa Kérylos, sous la direction de Régis Vian des Rives, préface de Karl Lagerfeld, Editions de l’Amateur, Paris, 1997.

2 commentaires sur « Kérylos »

  1. Très belles photos et commentaires très intéressants! A bientôt Olivier et merci pour ta passion pour l’Histoire et l’Art qui m’ont ému!
    Antonello

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s