En attendant des jours meilleurs

Chères lectrices, chers lecteurs,

Je crois qu’il est inutile de s’étendre outre mesure sur la situation que nous vivons actuellement, inédite, certainement, pour la plupart d’entre nous, inquiétante, angoissante et qui nous interroge radicalement sur notre mode de vie, nos choix, nos habitudes, tout en nous mettant face à notre grande fragilité. Nous voilà mis au pied du mur (et face au miroir) par un micro-organisme, venu de si loin, venu de si près…

Au cœur de cette tourmente, j’ai le sentiment d’être extrêmement privilégié car je continue mon travail aux jardins de Saint-André, fermés au public depuis 10 jours maintenant. J’y suis donc habituellement seul, ne faisant courir de risques à personne et ne prenant pas de risques pour moi-même. Le jardin est vide de votre présence, de celle des visiteurs qui viennent à Saint-André pour la première fois, au moment le plus propice de l’année. Car le jardin, comme indifférent à nos malheurs (mais en même temps tellement consolateur), vit sa vie, se couvre de fleurs que je suis le seul à voir.

Dans l’air embaumé par les coronilles, je continue donc de prendre soin de ce jardin, de notre jardin, en pensant à vous, fidèles de Saint-André ou nouveaux venus qui, peut-être, vous apprêtiez à y venir. J’en prends soin pour vous, pour qu’il soit prêt à vous accueillir à nouveau lorsque les jours meilleurs seront venus et que vous viendrez à Saint-André pour y chercher repos, apaisement, consolation. Pour y panser vos blessures.

Je pense à tous ceux et celles d’entre vous qui endurez ce confinement dans des espaces réduits, en ville, dans la solitude ou dans ce qui est devenu, peut-être, une promiscuité difficile à vivre au quotidien ; à ceux et celles d’entre vous qui sont soignants et se donnent quotidiennement sans compter.

Je voudrais pouvoir partager avec vous, chaque jour que durera cet isolement forcé, quelques photos du jardin, pour que, vous aussi, où que vous vous trouviez, vous puissiez profiter de sa beauté. En espérant que cette beauté vous fera du bien à l’âme et vous accompagnera dans l’épreuve, en attendant de pouvoir nous retrouver dans ce lieu que nous aimons tant.

Avec toute l’amitié du jardinier de Saint-André

Cliquez sur les images pour les agrandir

4 commentaires sur « En attendant des jours meilleurs »

  1. Merci pour ce très beau texte et cette proposition de nous donner en partage cette beauté qui vous est heureusement quotidienne. C’est un immense bonheur en effet.

    J'aime

  2. Merci Olivier de nous sortir au jardin pendant quelques instants…
    Ce jardin, ces jardins qui nous manquent tant, entre autres parisiens.
    Oui tu as raison. Il nous faut enfin une remise en question profonde. de nos modes de vie, de notre consommation, de nos déplacements, de notre rapport à la nature. Elle nous donne tant… Et nous, que lui donnons -nous?? de la souffrance, de l’épuisement. Elle nous crie et supplie d ‘arrêter. Saurons nous l’entendre, saurons nous l’écouter??
    Merci pour ce moment.
    Bises
    Claire

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s