Vendredi 27 mars 2020

Aujourd’hui à Saint-André

Parmi les oliviers du Jardin sauvage, avec les délicates sculptures de Sybille Friedel.

Musique au jardin

« Le Rossignol éperdu », magnifique recueil pour le piano de Reynaldo Hahn (1874-1947). Le Frontispice du Premier recueil, suivi du n°51, du recueil consacré à Versailles, « Adieux au soir tombant » et, pour terminer, le n°37, extrait du troisième recueil « Carnet de Voyage », « L’Ange verrier »…

Le tout dans la très belle version enregistrée par Billy Eidi pour le label Timpani (excellent label que je ne peux que vous recommander). L’intégralité du « Rossignol éperdu » est disponible à l’écoute sur la page Youtube de Billy Eidi :

Billy Eidi sur Youtube

Un ami m’a fait justement remarquer (merci Jean-Luc) que l’interprétation des « Chants d’Auvergne » de Jospeh Canteloube, dont je vous parlais hier, par Dame Kiri Te Kanawa, comptait parmi les meilleures : évidemment !

Disponible chez Decca, Dame Kiri Te Kanawa accompagnée par l’English Chamber Orchestra sous la direction de Jeffrey Tate (1983).

« Passo pel prat »